Sunday, July 3, 2011

Le monde est d'une seule pièce

Cass Maden ne vécu pas très longtemps mais il eut le temps de concevoir que le monde est d'une seule pièce. Il découvrit qu'on peut le comparer à une gigantesque toile d'araignée ; dès qu'on l'effleure en un point quelconque, les vibrations se propagent comme des ondes jusqu'aux points les plus éloignés ; l'araignée assoupie se réveille au choc de l'onde, et s'élance ; elle ligote de ses fils l'intrus qui a touché sa toile et lui injecte le venin noir qui le paralysera. Peu importe si vous avez frôlé la toile intentionnellement ou par accident, si c'est d'un pied joyeux ou d'une main effrontée que vous l'avez touchée légèrement : ce qui doit arriver arrive toujours. L'araignée velue est là avec ses crochets instillants, ses grands yeux à facettes qui étincellent comme des miroirs au soleil, ou comme l'oeil de Dieu.

Robert Penn Warren, Les Fous du roi

No comments:

Post a Comment